Voyager grâce au poker : jouer à Las Vegas

L’un des aspects les plus cool du poker est le fait que les circuits nationaux et internationaux se déroulent dans le monde entier, ce qui ouvre la possibilité d’apprendre à connaître différents endroits. Bien sûr, la Mecque du poker est dans la “capitale du péché”, la ville du divertissement, Las Vegas, où se déroule le WSOP.

Vegas a de bons restaurants, de bons spectacles, beaucoup d’options de shopping. C’est une ville entièrement dédiée au divertissement. Cependant, un avertissement : contrairement à ce que l’on peut imaginer, Las Vegas ne respire pas le poker. Étant donné l’éventail de jeux et de loisirs qu’offre la ville, le poker est même mis à l’arrière-plan. L’exception est la période WSOP (World Series of Poker).

Quand on est à Vegas, ce n’est pas la saison des WSOP. On imagine arriver dans la capitale mondiale du poker et, vu les proportions, on est déçu. Chaque casino, petit ou grand, a sa propre salle de poker. Mais ils sont souvent discrets et presque vides dans certains casinos, qui donnent la priorité aux jeux de hasard, comme la roulette, les machines à sous, etc. C’est cette maxime : au poker, la maison n’est pas compétitive (ou favoritisme…) contre le joueur. Il gagne pour gérer la table. Et la victoire n’est pas si bonne.

Mais Vegas, c’est Vegas, le tournoi au César’s Palace, l’un des plus grands casinos de la ville, qui tient dans la poche. Un tournoi court, d’environ 27 joueurs (trois tables) à un buy-in de près de 200$, avec une structure turbo (les blinds se levant toutes les 20 minutes, les joueurs commencent avec 100 big blinds). Au Bellagio, par exemple, les tournois coûtaient au moins 500 $. On peut jouer pendant environ deux heures et se retrouver avec une suite contre un full que la rivière a apporté à l’adversaire, même lorsque on est à deux tables.

Parler anglais aide, mais ce n’est pas obligatoire. L’important, c’est de garder un œil sur le jeu et de connaître les mouvements et leurs noms. Et connaissez au moins les montants minimums, afin de ne pas vous méprendre sur le montant d’un pari.

Vous êtes encore un peu frustré et prêt à jouer plus, pour le loisir. Mais c’est difficile de trouver des tournois, alors vous pouvez chercher un casino plus petit. Une fois assis à la table de jeu d’argent à 1-2 $US les blinds et on a fini par faire un bon résultat, compensant pour la perte chez César’s. Peut-être parce que c’était un casino plus petit et moins populaire, on peut trouver sur la table des joueurs moins préparés, même récréatifs.

Vous pouvez vous loger à la Stratosphère, l’une des plus grandes de la ville, avec une attraction spéciale, qui est le Sky Jump à 350 mètres de haut (une décision plus difficile que de plier une paire d’As). Ainsi que profiter de l’occasion pour visiter les tables de casino, jouer à un jeu d’argent à 1 ou 2 dollars, et aussi rencontrer des joueurs récréatifs pendant.

Nos 6 endroits préférés pour jouer au poker à Las Vegas